Les stéroïdes anabolisants dans différentes disciplines sportives

Peut-on faire un don de sang, pendant une cure de stéroïdes ?
4 janvier 2018
Avant-Après et avis sur les stéroïdes cure de Winstrol : Ricardo Lyon – Toulouse
1 décembre 2018

L’utilisation des stéroïdes anabolisants dans les sports a connu une expansion rapide et explosive ces dernières années. Même si les athlètes utilisaient ces produits depuis la nuit des temps, pour améliorer leur performance, le phénomène était très peu répandu. Malgré l’interdiction des stéroïdes anabolisants par les fédérations sportives depuis des dizaines d’années, leur utilisation dans le milieu sportif ne cesse d’évoluer. Quelque part, ces substances restent les meilleures sur le marché en termes d’efficacité. Il est donc logique que les sportifs qui sont en perpétuelle quête de performance usent de tous les moyens disponibles pour atteindre leurs objectifs. Plusieurs études effectuées ces deux dernières décennies ont révélé l’utilisation élevée des stéroïdes anabolisants par les sportifs en général. Mieux encore, les statistiques présentées dans le dernier rapport de l’Agence mondiale antidopage (AMA)  s’élèvent à 1929 violations des règles antidopage (VRAD). Ces chiffres concernent seulement les athlètes en compétitions, de toutes les catégories confondues.   

Quelles sont les disciplines qui suscitent le plus  l’utilisation des stéroïdes anabolisants?

Le dernier rapport de l’ AMA fait état des violations des règles antidopage enregistrées en 2015. À l’issue de ce rapport, 1649 athlètes ont été contrôlés positifs lors des tests d’urine et/ou de sang. À ce nombre, s’ajoutent 252 violations détectées par les services de renseignement. Selon le rapport, les violations des règles antidopage touchent 85 sports différents. Les statistiques par discipline, nous donnerons un aperçu global de l’utilisation des stéroïdes dans les sports.

  • Les sports de musculation et de force brute :

Évidemment, le bodybuilding reste en tête du classement avec 270 violations. Les stéroïdes anabolisants ont été initialement développés pour ce type de sport. Les bodybuilders ont nécessairement besoin de ces produits pour dépasser leurs propres limites en matière de poids corporel. Dans cette catégorie de sport, c’est l’haltérophilie qui prend la deuxième place avec 239 violations contre 110 pour le Powerlifting. Sur toutes ces violations, environ 530 sportifs ont été testés positifs à l’utilisation des stéroïdes anabolisants. Ces sports nécessitent un travail énorme de la part des sportifs et les amènes à utiliser des compléments stéroïdiens pour soutenir leur effort afin améliorer rapidement leur performance.

  • Les sports d’endurance et les jeux :

Danc cette catégorie, c’est l’athlétisme qui l’emporte avec 242 violations. Le cycliste suit avec 200 violations. Après ces deux sports, c’est dans les jeux qu’il y a eu le plus de violations. 108 pour le Football, 80 pour le rugby Union, 39 pour le Basketball, etc. il y a bien d’autres cas de violation dans les sports comme le tennis, le volleyball, le handball, le badminton, le golf…

Ces statistiques montrent que les stéroïdes anabolisants sont plus utilisés au fur et à mesure que l’endurance et la force augmentent dans les différents sports.

  • Les sports de combat :

Ici, c’est la boxe qui reste en tête avec 66 violations contre 57 violations pour la lutte. À part ces deux sports, des cas de violation ont été remarqués dans bien d’autres sports comme  le Judo, le taekwondo, le Karaté, le Kickboxing, etc. Une fois encore, ces types de sports nécessitent une force accrue, une grande résistance et de l’endurance. Ceci ne laisse pas le choix aux combattants qui trouvent tout ce qu’il leur faut dans les stéroïdes anabolisants.

Il reste un nombre important de sports dans lesquels des violations ont été notées. Le rapport de l’AMA  mentionne 85 sports au total. Cependant, ces cas de violation sont ceux que l’agence mondiale antidopage a réussi à détecter. Quand nous regardons les procédures utiliser pour identifier les sportifs qui utilisent des produits dopants, on peut penser que certains sportifs ont pu contourner les tests. En effet sur les 1929 violations, 280 sportifs n’ont pas été testés positifs. Ils ont été condamnés sur la base de preuves autres des tests d’urine et/ou de sang. Cela laisse entendre que si le sportif s’arrange pour utiliser des stéroïdes anabolisants ou tout autre produit dopant dans un secret absolu, ils ont des chances de passer au travers des tests.

Les chiffres préliminaires de l’AMA sur les violations des règles antidopage reflètent un tant soit peu, l’implication de stéroïdes anabolisants dans les sports. Nous pouvons constater que les violations sont très élevées dans des sports qui nécessitent une amélioration physique, de la force, l’endurance et la résistance. C’est le cas des sports comme le bodybuilding, l’haltérophilie, l’athlétisme, le cyclisme, le football, le basketball, les sports de combat, le tennis, etc.  Nous pouvons aussi remarquer le taux de violations très élevé dans la globalité. Peut-être  que les sportifs  ont compris que les stéroïdes anabolisants sont leur meilleure chance pour améliorer leur performance. Sinon des cas de violation ont été mis en évidence dans des sports moins fort comme le Golf.  Tous les sportifs rêvent d’être les meilleurs dans leur catégorie et ils semblent avoir trouvé le moyen d’y parvenir.

Winstrol Coach

Je serai heureux de vous aider avec votre cycle de Winstrol.

Êtes-vous débutant, intermédiaire, professionnel?

Il suffit de cliquer ici pour avoir votre cycle de winstrol gratuitement :

je veux mon cycle gratuit
Note moyenne des utilisateurs :

1 Comment

  1. Gibbons dit :

    Je pense que plus un sport est médiatisé plus les athlètes doivent prendre autre chose que des barres de céréale. C’est ce meme média qui diabolise les anabolisants qui poussent les athlètes à en prendre.

    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *